10 idées reçues sur le community manager

10 idées reçues sur le community manager
Qui que l’on soit, d’où que l’on vienne et quel que soit l’univers, les clichés et autres stéréotypes ont la vie dure. Pensiez-vous que les community managers échappaient à cette règle ?

Certainement pas. Com’Uniti, agence de community managers en Corse, vous propose aujourd’hui d’aborder un sujet pour le moins burlesque : 10 idées reçues sur les community managers. Let’s go !

1. Le CM reste H24 sur les réseaux sociaux

Le community manager passe évidemment beaucoup de temps sur les réseaux. Mais pas que : il imagine, il planifie, il réseaute, il crée, il rédige, il design, il analyse, il surveille, il s’inspire. Et parfois, il respire (un peu).

2. Pas besoin de faire des études pour devenir CM

S’il est tout à fait possible de se lancer en auto-didacte, précisons aussi que le métier de community manager peut s’apprendre. Si vous savez déjà que vous souhaitez vous orienter dans cette voie, n’hésitez pas à vous former en ce sens. Mais ne vous découragez pas pour autant si vous n’avez pas fait d’études de CM et que vous souhaitez vous lancer : la ténacité et la passion seront vos alliés.

3. Je maîtrise les réseaux, je peux donc être CM

Passer 9 heures par jour sur Instagram ne signifie pas que vous avez les compétences pour vous lancer dans le community management. Disons qu’il faudra un peu plus que ça puisque vous serez amené à rédiger du contenu, organiser des événements, créer des visuels, faire des reporting, veiller à l’e-réputation de vos clients, etc.

4. Parler anglais : indispensable pour être CM…

Certaines annonces de community managers exigent de vous que vous parliez anglais, soit. Est-ce que cela signifie pour autant que vous ne saurez pas faire votre job si vous n’êtes pas bilingue ? Notre réponse est non. S’il va de soit que la maîtrise d’une langue étrangère est toujours un plus, quelle que soit la profession, ce n’est pas toujours indispensable pour devenir CM.

5. …et aussi faire du montage photo et vidéo

Certes, le community manager est un couteau suisse, mais ce n’est pas une machine pour autant. Il existe aujourd’hui pléthore d’applications et de plateformes super bien fichues qui peuvent vous donner un très gros coup de pouce de ce côté-ci. N’est pas Léna Situations qui veut.

6. Le CM doit rester dispo JOUR ET NUIT

Qu’on s’entende bien vous et nous : ce métier requiert énormément de disponibilité, de réactivité et de flexibilité. Si vous n’avez pas ces trois qualités en stock, passez votre chemin. Le cas échéant, vous le découvrirez à vos dépens. Ceci dit, il va de soi qu’il est essentiel de maintenir un juste équilibre entre vie pro et vie perso. Vous avez le droit de prendre des vacances, vous êtes humain. Keep calm and breathe…

7. Pas de création, pas de community management

La créativité est une qualité incroyable, qui vous servira beaucoup si vous souhaitez devenir CM, on ne va pas se mentir. Pour autant, il existe des sites qui vous aideront à créer de très chouettes infographies, sans devoir réaliser vous-même tous les templates, visuels & Cie. De plus, le principe d’une équipe de CM est de combiner les forces de chacun pour en faire un tout incroyable 🥰

8. Seuls les jeunes peuvent se lancer comme CM

N’oublions pas qu’un bon community manager doit avant tout savoir s’adresser à une audience. Peut-être qu’un jeune saura se mettre dans la peau d’autres jeunes et donc mieux faire passer certains messages. Mais n’oublions pas qu’il y aussi des secteurs qui ont une audience plus âgée, à laquelle il faut également savoir s’adresser. Scoop : les babyboomers et les seniors utilisent Facebook, et pas que !

9. Le CM ‘se rince’ bien comme il faut

On adorerait que celle-ci soit vraie. Et bien qu’elle ne soit pas complètement fausse (selon le profil, l’expérience, le parcours…), gardons à l’esprit que le CM est avant tout un profil exécutant, en dépit de toutes les compétences qu’il possède. La donne changera en fonction du statut (CM freelance, salarié, responsable d’agence…) et de l’expérience. On se gardera bien de vous donner des chiffres, car c’est assez variable. C’est comme tout finalement, mais n’oublions jamais que Rome ne s’est pas faite en un jour.

10. Le CM doit rédiger comme Baudelaire

Alors oui, mais non. Le CM est avant tout CM et on ne lui demande pas forcément de maîtriser sur le bout des doigts les tenants et les aboutissants de la rédaction web et du SEO. Là aussi, cela dépend finalement des profils. S’entourer d’un rédacteur web est donc une option à envisager.

Vous voilà au fait des 10 idées reçues sur les community managers. Eh oui, c’est un métier en perpétuelle évolution et ce qui était à peu près vrai il y a 10 ans ne l’est plus forcément aujourd’hui ! Sur ce, n’hésitez pas à contacter Com’Uniti, notre agence de community managers, pour gérer vos réseaux (et bien plus) à Ajaccio, Calvi, Corte, L’Île-Rousse et partout en Corse.

Nous contacter

Vous souhaitez un devis personnalisé pour la gestion de vos réseaux sociaux, envoyer votre candidature pour rejoindre l’équipe ou encore nous proposer vos services : c’est ici que ça se passe !

Nos Références

Découvrez nos clients dans votre domaine d’activité, ainsi que leur témoignage.

Un grand merci à chacun d’entre eux pour leur confiance !