Le blog


Les 12 commandements d'un bon Community Management

Parce que les voies du web sont pour certains impénétrables, parce que la relation d'un "réseauteur à l'autre se construit tel un temple" patiemment, rigoureusement, pieusement..., parce que le Community Manager est pour ses clients une source inégalée de liberté, eh bien pour tout cela il est nécessaire de suivre LE chemin. Celui balisé par les 12 préceptes de la raison, les 12 paroles de l'efficience.



Commandement n°1 : Trop entreprenant tu ne t'avéreras

Les réseaux sociaux sont comme une maison dans laquelle on s'invite. Alors un conseil d'ami : avant d'entrer, déchaussez vos gros sabots si vous en avez ! Avancez à pas feutrés en prenant soin de n'effrayer ni rebuter. Respecter l'intimité des internautes est essentiel. Et soyez-en certain : communiquer sur les réseaux sociaux est affaire risquée (voire improductive) pour qui ne s'y prend avec diligence !

Commandement n°2 : Les horaires de publication tu respecteras

La maison, toujours. Et ses règles d'usage qui veulent qu'on déjeune, goûte et dîne à heure fixe. Pour que le café ne refroidisse pas, que la soupe ne tiédisse pas et que le vin ne se réchauffe pas. Sur le web, chaque secteur d'activité a aussi son heure de publication ! Ceci nécessite des tests précis, fastidieux, et une analyse pointue des statistiques.

Commandement n°3 : Les statistiques tu analyseras

Des statistiques ? Pourquoi donc ? Peut-être parce qu'elles sont indispensables à la performance de l'entreprise ! Sur les réseaux sociaux elles permettent d'améliorer votre ciblage, de comprendre qui sont vos prospects, quels sont leurs besoins et envies, ce qui les touche, les intéresse. Elles mesurent l'engagement de vos fans et calculent précieusement la fréquentation (durée et nombre de clicks) de votre site web. Conclusion : il faut A-NA-LY-SER !

Commandement n°4 : Quotidiennement tu veilleras

La veille ? Le terme, parfois galvaudé, prend chez le Community manager, toute sa valeur : oui, il faut veiller. Quotidiennement. Veiller à la portée de vos publications sur les réseaux sociaux. Veiller à votre e-réputation qu'il est si facile de ternir à coups de commentaires désobligeants. Veiller pour être réactif, ne pas "louper le coche". Certes, l'activité est chronophage. Elle exige d'immenses contraintes horaires et une bonne connaissance des réseaux sociaux.

Commandement n°5 : La concurrence tu surveilleras

"Connais ton ennemi et connais-toi toi-même ; eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux !"* Rassurez-vous, il n'est pas question ici de sortir les canons, les catapultes ou les arquebuses. Mais plutôt d'adapter l'art de la guerre à la concurrence entrepreneuriale. Disséquez donc ! Comparez vos statistiques. Surveillez chaque page, post, tweet ou image. En gros, ne dormez plus !

* Sun Tzu - L'Art de la Guerre "Bushid"


Commandement n°6 : Pédagogue tu seras

On ne publie pas comme on parle. Et toute les vérités, soient-elles belles et avantageuses, ne sont pas bonnes à dire. Oui, vous êtes le meilleur dans votre domaine. Tout comme vos concurrents ! Oui, les trolls vous énervent ! Mais les insulter en retour reviendrait à vous tirer une balle dans le post. Donc, sachez laisser votre égo de côté et faites montre d'écoute, de compréhension, voire d'empathie. Tact et déférence sont indispensables pour qui veut convaincre.

Commandement n°7 : Ton graphisme tu soigneras

L'image affecte ! Elle parle, raconte, amuse, peine, interroge. Instantanément. L'image est ce que l'on voit en tout premier lieu. Elle attire ou repousse le "promeneur" du web. L'influence quant à l'idée qu'il se fait de l'entreprise. Voilà pourquoi vous devez la choisir avec soin. Voilà pourquoi vous devez privilégier les visuels "vierges". Pas de plagiat (pas bien !) Pas de "déjà vu" (pas pro !) Du neuf, et mieux encore, du créatif, de la distinction !


Commandement n°8 : Par l'originalité tu te démarqueras.

"L'originalit", c'est la vision nouvelle d'un thème éternel. (Michel Ciry). Être capable d'innovation, de singularité c'est émerger de la jungle des publications. Mais c'est vrai, n'est pas original qui veut ! Et l'affaire est sacrément corsée : il vous faut susciter l'intérêt sans vous aliéner, recourir à l'humour sans perdre votre sérieux, user de légèreté sans dégrader votre image. Le dosage, lui, est savant. Un zest de trop et c'est le bad buzz assuré !

Commandement n°9 : Astucieusement tu cibleras.

A qui s'adresse votre communication ? Quoi ? Vous n'en savez trop rien ? Dites donc, vous n'êtes pas prêt de générer du "ROI" ! Du retour sur investissement, quoi ! Pensez à cibler votre audience en affutant votre analyse. Découvrez qui est votre public : femmes ? hommes ? Distinguez ses centres d'intérêt : les loisirs, les voyages, le monde de l'entreprise, etc... Oui, vous devez affiner votre recherche. Y laisser du temps, de l'énergie et parfois votre sang-froid...

Commandement n°10 : Les mauvais gens tu supporteras.

Vous savez ? Les envieux, las acariâtres, les injurieux, les malfaisants, les méchants, bref, les lourdingues! Sur le web, on les appelle les trolls. Ils ne servent à rien, ont une VDM et passent leur temps à calomnier, mentir, provoquer. Just for fun ou pire; par manipulation concurrentielle (vous voyez où je veux en venir?) Toc de goffi (en ajaccien: très très moches) mais terriblement destructeurs. Nuisant à l'image de votre entreprise à force de commentaires négatifs et infondés qu'il faut savoir gérer de façon quasi instantanée.

Commandement n°11 : L'orthographe tu maîtriseras.

On ne le répètera jamais assez : une mauvaise ponctuation, un accent erroné et c'est votre message entier qui est faussé ! Ecrivez un "s" quand il faut un "ent", ou un "n" quand il en faut deux et vous apprendrez rapidement à orthographier correctement le terme "déconfiture" ! Car l'orthographe est un marqueur social. Une faute et vous voilà catalogué parmi les incultes, les amateurs. En même temps, la faute est un bon moyen de repérer les "fake CM", les imposteurs de la communication sur les réseaux sociaux !

Commandement n°12 : l'Agence Com'Uniti tu choisiras !

Doit-on le seriner ? Le crier sur les toits ? Le chanter peut-être ? On ne naît pas Community manager ! On le devient ! Par le travail et la passion. Par l'engagement, la persévérance et la patience. On le devient en vivant son métier. Chez Com'Uniti nous vivons celui-ci pour que vous puissiez vivre le vôtre, mais également pour vous permettre de : 

-  gagner un temps inestimable ;

-  vous dédier entièrement à votre propre activité ;

-  obtenir des résultats visibles ;

-  bénéficier d'une stratégie social média efficace.

Pourquoi Com'Uniti ?  Entre autre pour les raisons suivantes :

1-  Nous sommes plutôt bons dans notre domaine. Voire très bons ! (Et pas arrogants pour un sou) D'ailleurs, si nos clients nous sont fidèles (et ils le sont) c'est évidemment parce qu'ils sont satisfaits de nos services et des résultats obtenus.

2-  Nous sommes curieux et nous nous passionnons pour de nombreux domaines. Ainsi, nous pouvons élaborer une stratégie digitale pour n'importe quelle entreprise.

3-  Nous sommes réguliers, professionnels, réactifs et fiables : nos clients nous laissent agir en toute autonomie. 

4-  Nous bénéficions d'une expertise implacable en matière de ciblage et de jeux concours : nous gérons un groupe comptant plus de 10000 personnes. Il génère un trafic énorme et une visibilité certaine sur les pages de nos clients. Tout cela dans la joie et la bonne humeur !

5-  Notre métier est celui de Community manager ! Pas un autre ! Pour autant, nous recommandons et collaborons avec des entreprises spécialisées dans des domaines professionnels connexes. Bref, nous rassemblons les compétences et optimisons les résultats. 

L'expérience vous tente ? Venez nous rencontrer ! 

  • Auteurcom'Uniti